Télétravail, Work from Home, le kit de survie

Mesures sanitaires obligent, notre culture du présentiel est mise au défi. Enjeu 2020 : organiser efficacement notre télétravail.   Outil N° …

Mesures sanitaires obligent, notre culture du présentiel est mise au défi. Enjeu 2020 : organiser efficacement notre télétravail.

 

Outil N° 1 du télétravail : gérez votre espace

Home Office, Work from Home, ou télétravail, les appellations sont différentes, les réglementations aussi. Mais le résultat est similaire : de confinement en reconfinement, les mesures sanitaires transforment notre culture. Ponctuellement ou plus régulièrement, la maison devient aussi le lieu de travail.

Faut-il prendre des mesures particulières pour s’y adapter ? Ne vous posez plus la question, c’est oui !

La première chose à faire est de réfléchir à votre espace. Il faut désynchroniser l’ambiance maison pour s’imprégner du contexte entreprise.

  • Une zone de travail matérialisée : quelle que soit la configuration de votre domicile, elle s’adapte aux circonstances. En pratique, même si vous occupez un coin de salon, organisez un espace qui permet de changer de décor, pour tourner la page vie privée/vie pro.
  • Un espace organisé, fonctionnel : autant que votre bureau habituel, pour exécuter normalement votre mission.
  • Un territoire partagé en bonne intelligence : si vous êtes plusieurs en Home Office au même moment, mettez-vous d’accord et fixez des modalités.
  • Une posture et une tenue adéquates : vos perceptions physiques influencent directement vos représentations mentales. Ne travaillez pas en pyjama, ne passez pas vos appels en faisant votre vaisselle !
  • Un espace privé… à la vue du travail : le Home Office va de pair avec la visioconférence. Votre décor personnel peut ainsi être visible. Faites des choix subtils dans cette proximité virtuelle.
  • Un équipement approprié : l’organisation du télétravail passe par les outils numériques. Équipement informatique et télécommunications, avec un réseau suffisant, deviennent essentiels pour être autonome.

 

Le temps de travail en work to home : la stratégie anti-confusion

  • Misez sur la différenciation : la semaine de travail a le don de structurer le temps global de la semaine. Votre rythme et vos horaires peuvent être calés sur des responsabilités personnelles, cependant votre organisation hebdomadaire, même flexible, reste cadrée.

 

  • Tirez parti des avantages pratiques : plus de temps de trajet, plus d’interruptions, votre énergie est épargnée tandis que votre concentration est facilitée. C’est l’occasion rêvée d’éponger les vieux dossiers ou de vous atteler à un sujet complexe.
  • Contrecarrez les inconvénients physiques : le télétravail vous visse sur votre chaise. La sédentarité excessive est délétère. Levez-vous, bougez, marchez, revenez au réel.
  • Soyez vigilant sur le temps de travail : l’organisation du Home Office ne se raisonne plus en heures de présence à accomplir, mais en tâches à réaliser. Entre excès de liberté et incapacité à s’arrêter, le juste milieu est payant. Restez dans le cadre contractuel de votre poste.
  • Continuez de réfléchir « collectif» : en Home Office, chacun organise son temps de production. Cependant, appel téléphonique ou visio ne sont toujours pas souhaitables un dimanche à 20 heures !
  • Instaurez l’autodiscipline : sonnerie du réveil, priorisation et tableaux de bord sont plus que jamais vos alliés. Ils vous donnent de l’élan pour démarrer et le signal pour décrocher en fin de journée.
  • Pratiquez le timeboxing : un temps limité est alloué à une activité. Toutes les 90 minutes, 5 minutes de pause relancent la mobilisation intellectuelle.
  • Apprenez à travailler de façon asynchrone : avec l’organisation personnalisée de votre espace et de votre temps de télétravail, vous produisez seul, face à votre écran. Vous faites pourtant partie d’une équipe. Décloisonnez, maintenez votre sentiment d’appartenance en privilégiant les occasions de partage. 
  • Préservez vos deux vies, sociale et professionnelle : si vous n’êtes pas en confinement, sortez, voyez du monde, coupez-vous du boulot. Dans le cas contraire, favorisez les interactions, les échanges de vive voix. Néanmoins, sachez aussi fermer la porte de votre domicile. Même chez vous, vous travaillez, vous êtes indisponible.

Hier encore, notre culture donne la primauté au présentiel. Peu convaincue de l’autonomie du collaborateur, elle érige l’organisation matérielle du travail en outil du dirigeant. Le travail à distance n’a rien de nouveau. Ce qui change, avec la crise sanitaire et les confinements, c’est que le télétravailleur va ajouter sa gestion spatio-temporelle à ses softkills.

New call-to-action

Keep reading

More >